Comparateur en de devis pour un bonne mutuelle optique

Les points clés :
  • Un faible remboursement des lunettes et lentilles par la Sécurité Sociale.
  • Trois niveaux de mutuelle en fonction de vos besoins.
  • La réforme 100% santé en optique vous offre un reste à charge nul si vous achetez des lunettes de classe A.
  • La chirurgie réfractive de l’oeil prise en charge par les mutuelles médianes ou couvrantes.
  • Des conseils pour décrypter votre devis de mutuelle optique.

Quelle mutuelle optique choisir ?

La Sécurité Sociale rembourse très peu les lunettes, verres et montures. Même si cette participation est plus importante depuis le 1er janvier 2020 et la mise en place de la réforme 100% santé. Une mutuelle qui rembourse bien les frais des équipements correcteurs est donc indispensable.

Besoins faibles

Vous n’avez ni lunettes ni lentilles ? Pour vous une mutuelle de base est suffisante. Vérifiez tout de même que le contrat choisi couvre les consultations chez l’ophtalmologiste pour que vos visites de contrôle soient prises en charge. Il entre dans la catégorie des médecins spécialistes et vous pouvez le consulter directement sans passer, au préalable, par votre médecin traitant. Une formule remboursant 100% de la Base de remboursement de la Sécurité Sociale (BRSS) est suffisante si le spécialiste consulté ne pratique pas de dépassements d’honoraires.

Besoins moyens

Vous avez besoin de lunettes de repos sans correction, ou bien d’un équipement avec des verres simples ? Vous consultez de temps à autre un ophtalmologiste avec dépassement d’honoraires ? Une mutuelle optique médiane s’impose. Elle propose souvent un forfait en euros pour l’achat de vos lunettes. Ainsi que de 125 à 200% de BRSS pour les consultations chez un spécialiste de l’oeil. Certaines formules offrent aussi une somme pour la chirurgie réfractive de l’oeil, mais votre reste à charge restera tout de même élevé.

Si vous portez des lentilles, vérifiez qu’il y un forfait pour ces équipements. Certaines mutuelles optiques prennent en charge, en partie, les lentilles hors nomenclature. Tous les forfaits en euros s’entendent par année civile et par bénéficiaire (chacune des personnes inscrite au contrat).

Besoins élevés

Vous avez besoin de lunettes avec des verres complexes ou très complexes ? Toute la famille a besoin d’équipements ? Vous songez à recourir à la chirurgie réfractive de l’oeil ? Une mutuelle optique couvrante est judicieuse. Principale différence par rapport à une formule médiane ? Les plafonds de prise en charge plus élevés. Ainsi qu’un forfait plus conséquent pour la chirurgie réfractive de l’oeil (somme par oeil) et les implants oculaires. Y compris à l’occasion d’une opération de la cataracte.

Pour les lentilles, la prise en charge est plus importante notamment pour les lentilles non remboursées par l’Assurance Maladie. Les produits de nettoyage de vos lentilles peuvent aussi être pris en charge.

Le panier de soins 100% santé : objectif reste à charge zéro

Depuis le 1er janvier 2020, les mutuelles responsables qui remboursent l’optique doivent vous offrir un reste à charge zéro. Cela concerne les équipements estampillés 100% santé. Les complémentaires santé ne remboursant pas du tout les lunettes ne vous offriront pas cette prise en charge. Il s’agit d’équipements de classe A aux caractéristiques suivantes :

  • Des montures à moins de 30 euros respectant les normes européennes.
  • Les opticiens doivent proposer 17 modèles différents de montures pour adulte et 10 pour enfants dans deux coloris distincts.
  • Des verres qui traitent l’ensemble des troubles visuels : presbytie, astigmatisme ou hypermétropie. Et qui bénéficient d’un amincissement, d’un traitement anti-reflets et anti-rayures.
  • Les verres unifocaux et progressifs sont intégralement remboursés. Entre 95 et 265 euros pour les premiers et de 180 à 370 euros pour les seconds.
  • Au niveau de la périodicité, une paire de lunettes sera remboursée tous les deux ans pour les adultes et les plus de 16 ans. Et tous les ans pour les moins de 16 ans et en cas d’évolution de la vue. Cela concerne notamment les patients souffrant de pathologies évolutives de l’oeil comme la DMLA ou le glaucome.

Les équipements de classe B, donc hors 100% santé, peuvent être remboursés par votre mutuelle. Mais vous aurez un reste à charge, à part si vous choisissez une mutuelle très couvrante ou si l’équipement choisi ne coûte pas cher. Sachant qu’un contrat responsable ne pourra pas vous rembourser plus de 100 euros pour une monture.

Attention aux délais de carence

Les délais de carence sont fréquents en mutuelle optique. Ils concernent plutôt les interventions onéreuses comme la chirurgie réfractive de l’oeil et la pose d’implants oculaires. Il s’agit d’un délai, qui court à partir de la souscription, pendant lequel vous n’êtes pas remboursé ou de manière moindre. Pour la prise en charge des équipements 100% santé aucun délai de carence n’est autorisé.

Pour éviter ce délai, anticipez en souscrivant votre mutuelle plusieurs mois voire un an avant la période prévue de votre intervention. La chirurgie réfractive de l’oeil étant une opération de confort, elle est rarement urgente et peut être programmée longtemps à l’avance.

Quelle mutuelle pour la chirurgie réfractive de l’oeil ?

Seules les mutuelles médianes et haut de gamme remboursent la chirurgie réfractive de l’oeil. Une opération au laser vaut environ 1 000 à 1 500 euros par oeil, et plutôt 1 700 euros par oeil avec la technique de l’intralaser.

Une mutuelle moyenne va vous rembourser 150 à 300 euros par oeil ce qui fait un reste à charge supérieur à 1 000 euros par oeil. Une complémentaire santé élevée peut proposer entre 400 et 800 euros par oeil.

Une mutuelle optique avec un réseau de soins

Les réseaux de soins comprennent des ophtalmologistes et opticiens qui s’engagent à pratiquer des tarifs raisonnables. Vous bénéficiez ainsi de consultations sans dépassements d’honoraires ainsi que de lunettes 100% santé intégralement remboursées.

Comment faire un devis de mutuelle optique

Pour faire un devis de mutuelle optique, utilisez notre comparateur de complémentaires santé. Renseignez un besoin minimal, moyen, élevé ou maximal selon vos dépenses de santé. En deux minutes, vous obtenez une liste de formules dont vous pouvez comparer facilement les garanties.

Comment comprendre un devis de mutuelle optique ?

Pour que vos dépenses d’optique soient bien remboursées, il y a deux catégories principales à vérifier dans votre devis : les soins courants et l’optique.

Les soins courants

L’ophtalmologiste étant un médecin spécialiste, vous devez vous reporter à la rubrique généraliste/spécialiste de votre devis. La prise en charge est notée en pourcentage de la Base de remboursement de la Sécurité Sociale (BRSS). Avec 100% de BRSS, vous n’êtes pas remboursé s’il y a des dépassements d’honoraires. La BRSS pour un ophtalmologiste de secteur 1 est de 30 euros. Si la facture est plus élevée, une prise en charge à 125, 150, 200 ou 300% de BRSS est utile selon le niveau de dépassements.

L’optique

Cette rubrique liste les équipements et actes pris en charge par la mutuelle choisie :

  • Montures et verres : généralement vous verrez FR ou frais réels. Cela concerne les équipements 100% santé. Pour les autres lunettes (classe B), une somme en euros est généralement affichée. Il s’agit d’un plafond qui se renouvelle tous les deux ans et tous les ans pour les mineurs de moins de 16 ans et en cas d’évolution de la vue.
  • Pour la chirurgie réfractive de l’oeil vous voyez un montant en euros par oeil. Ce forfait s’entend par bénéficiaire.
  • Le forfait pour les lentilles prises en charge par la Sécurité Sociale cumule généralement pourcentage de BRSS et somme en euros. La BRSS pour les lentilles est de 39,48 euros. Et l’Assurance Maladie en assume 60%. Si la BRSS du contrat de mutuelle est de 100%, votre reste à charge est nul si les lentilles coûtent 39,48 euros ou moins. Une BRSS supérieure ou l’ajout d’une somme en euros vous permet d’acheter des lentilles plus chères.
  • Certaines formules remboursent les lentilles dites hors nomenclature. Celles qui ne sont pas prises en charge par l’Assurance Maladie. Il s’agit d’un forfait par bénéficiaire et par an qui est versé sur présentation d’une facture nominative.

Veillez aussi à ce que la mutuelle choisie pratique le tiers payant. Cette facilité est mentionnée aux conditions générales de chaque contrat que vous pouvez télécharger.

Gagner du temps et de l’argent sur votre mutuelle santé
Comparer
Actualités Mutuelle santé
Huile CBD : les bienfaits constatés publié le 15/05/2020 à 22:31

Huile CBD : les bienfaits constatés

Les huiles au CBD peuvent être considérées (...)

Les Français mangent trop salé publié le 23/04/2020 à 15:40

Les Français mangent trop salé

On le répète tous les jours sur les ondes : "ne (...)

Statistiques du dossier

Publié le 9/06/2020

Vérifié le 06/2020

Dossier noté : 5 / 5

Plus de 100 assurances et banques comparées

Partenaire 1
Partenaire 2
Partenaire 3
Partenaire 4
Partenaire 5
Partenaire 6
Partenaire 7
Partenaire 8

Témoignages

"Site gratuit et informations pertinentes. Je le recommande vivement à ceux qui souhaitent trouver facilement un contrat adapté."
Jennifer
"Choisir Malin a fait preuve de réactivité pendant toute la phase de création et de suivi de mon dossier de prêt Immobilier. Ils m'ont proposé plusieurs offres, pour me permettre de faire mon choix."
Paul