Comparateur et devis en ligne de mutuelle prévoyance

Les points clés :
  • Une mutuelle prévoyance vous couvre contre les accidents de la vie tandis qu’une mutuelle rembourse vos frais de santé.
  • Une prévoyance complète la prise en charge de la Sécurité Sociale pour les indemnités journalières et la rente ou le capital si vous êtes en invalidité.
  • Une prévoyance vous couvre souvent en cas d’arrêt de travail, d’incapacité permanente, de dépendance ou de décès.

Qu’est-ce qu’une mutuelle prévoyance ?

Une mutuelle prévoyance est une assurance qui vous permet d’anticiper les accidents de la vie : arrêt de travail, invalidité suite à une maladie ou un accident, dépendance, décès. Elle vous verse un capital, des indemnités ou une rente en fonction des garanties. Elle peut venir compléter l’intervention de la Sécurité Sociale : indemnités journalières, rente ou pension versée par le régime obligatoire. Elle améliore votre protection sociale.

Un contrat de prévoyance est souvent proposé aux salariés en parallèle à la mutuelle d’entreprise. Il s’agit alors d’un contrat de groupe. Mais ce type de formule peut aussi être souscrit à titre individuel.

Quelle différence entre mutuelle et prévoyance ?

Une mutuelle rembourse vos dépenses de santé. Tandis qu’une prévoyance vous verse une somme d’argent en capital ou en rente. Si vous devez faire face à un aléa de la vie qui vous empêche de travailler, accomplir des gestes de la vie quotidienne ou vous oblige à aménager votre logement ou votre véhicule. La complémentaire santé peut en revanche intervenir pour prendre en charge vos frais de santé : hospitalisation, frais de rééducation...

Les garanties de prévoyance de la Sécurité Sociale

La Sécurité Sociale propose deux types de prestation de prévoyance :

  1. Les indemnités journalières en cas d’arrêt de travail, de maladie professionnelle ou d’accident du travail.
  2. Une rente suite à une incapacité permanente qui découle d’un accident du travail.

Les indemnités journalières

Les indemnités journalières sont versées dans certaines conditions. Elles équivalent à environ 50% de votre salaire journalier. Et vous devez avoir travaillé un nombre d’heures minimal dans les mois précédant votre arrêt. Au moins 150 heures dans les trois derniers mois pour un arrêt inférieur à six mois. Au moins 600 heures au cours des douze derniers mois pour un arrêt de travail supérieur à six mois.

Cette somme est versée tous les 14 jours par la Sécurité Sociale, avec un délai de carence de trois jours. Il débute au premier jour de votre arrêt de travail. La perte de salaire est donc importante, d’autant plus si votre entreprise ne la compense pas. Une prévoyance peut compléter cette somme.

La rente ou la pension en cas d’incapacité ou d’invalidité

La rente ou la pension en cas d’incapacité ou d’invalidité fait l’objet d’un seul versement après un accident du travail. Si votre taux d’incapacité permanente est inférieur à 10% vous avez droit à une indemnité en capital. Elle n’est versée qu’une seule fois. Le tableau ci-dessous indique son montant selon votre taux d’incapacité (chiffres de 2020) :

Taux d’incapacité permanente Montant du capital versé
1% 418,96 euros
2% 680,96 euros
3% 995,08 euros
4% 1 570,57 euros
5% 1 989,64 euros
6% 2 460, 85 euros
7% 2 984,21 euros
8% 3 560,36 euros
9% 4 188,62 euros

Par exemple, la perte d’un genou nécessitant la pose d’une prothèse équivaut à un taux d’incapacité permanente de 9%. Le capital peut être insuffisant si vous devez aménager votre logement, acheter une voiture adaptée à votre handicap ou vous lancer dans une reconversion professionnelle. Là aussi, une prévoyance est utile.

En cas d’incapacité permanente supérieure à 10% vous avez droit à une rente versée à vie par la Sécurité Sociale. Elle se calcule de la manière suivante : salaire annuel * taux d’incapacité permanente / 2. Par exemple si vous touchiez 20 000 euros par an et que votre taux d’incapacité est de 40% votre rente annuelle sera de 4 000 euros. Là aussi vous subissez une perte de salaire importante.

Quelles garanties choisir pour une prévoyance ?

Au moment de choisir une prévoyance différentes garanties sont intéressantes :

  • Un complément de salaire en cas d’arrêt de travail : maladie, accident du travail ou maladie professionnelle.
  • Rente à vie en cas d’incapacité permanente. Tous les contrats ne vous versent pas de pension dès une incapacité permanente de 1%. Plus le taux d’incapacité pris en charge est bas plus le tarif de la cotisation est élevé.
  • Rente à vie en cas de dépendance et de perte d’autonomie. Le niveau de dépendance est calculé à travers la grille Aggir. En fonction de critères comme la capacité ou non à faire votre toilette seul, à vous habiller, à manger sans aide ou à vous déplacer à l’intérieur de votre domicile sans assistance.
  • Un capital décès pour financer les obsèques en cas de décès et verser un capital à votre famille. Certaines formules proposent une rente éducation pour financer les études de vos enfants.
  • Le versement d’un capital ou d’une rente en cas d’incapacité ou d’une invalidité suite à un accident de la vie qui n’est pas en rapport avec le travail.

Les contrats de prévoyance comportent souvent des exclusions comme le décès par suicide ou la dépendance liée à une maladie psychique ou à certaines pathologies graves. Mais aussi l’invalidité et l’incapacité permanente due à la pratique d’un sport à risques : parachute, parapente, saut à l’élastique...

Comment souscrire une assurance prévoyance ?

Il y a deux types d’assurance prévoyance. La prévoyance collective, souscrite par votre entreprise, ou un contrat de prévoyance individuelle souscrit à titre privé. Soyez attentif aux garanties, à leurs restrictions et au statut des ayants droit. Ainsi, pour bénéficier d’une rente ou d’un capital, les bénéficiaires doivent figurer au contrat.

Avant toute souscription, vous devrez remplir un questionnaire. Il existe des contrats sans questionnaire de santé. S’il y a un questionnaire et que l’assureur considère que vous êtes à risques, il peut augmenter vos cotisations ou refuser de vous couvrir. Les questions les plus fréquentes sont les suivantes :

  • Si vous êtes ou non fumeur.
  • Si vous avez été hospitalisé dans les dix dernières années et si oui pour quel motif.
  • Si vous êtes en arrêt de travail ou avez été en arrêt de travail récemment. Ainsi que la durée de l’arrêt.
  • Si vous êtes en Affection de longue durée (ALD) et pour quelle pathologie.
Gagner du temps et de l’argent sur votre mutuelle santé
Comparer
Actualités Mutuelle santé
Huile CBD : les bienfaits constatés publié le 15/05/2020 à 22:31

Huile CBD : les bienfaits constatés

Les huiles au CBD peuvent être considérées (...)

Les Français mangent trop salé publié le 23/04/2020 à 15:40

Les Français mangent trop salé

On le répète tous les jours sur les ondes : "ne (...)

Statistiques du dossier

Publié le 25/06/2020

Vérifié le 08/2020

Dossier noté : 5 / 5

Plus de 100 assurances et banques comparées

Partenaire 1
Partenaire 2
Partenaire 3
Partenaire 4
Partenaire 5
Partenaire 6
Partenaire 7
Partenaire 8

Témoignages

"Beaucoup de choix sans courir après les infos, on a diverses propositions et en un large panel de prix/prestation. Je le conseille sans hésiter !"
Pierre
"Je suis satisfait de ce service très efficace qui m’a permis de trouver rapidement un contrat de mutuelle pouvant couvrir les problèmes de santé de toute ma famille."
Clotilde