Stage récupération de points
Comparatif sans engagements et gratuit

Faites des économies ! Avec choisir-malin.fr

  • Prix bas
  • Sans engagements
  • Stages agréés
  • Toute la France

Pourquoi nous choisir ?

Economique

Les meilleurs prix disponibles pour les stages de récupération de points pour le permis.

Efficace

Choisir Malin est permet de comparer les prix facilement en quelques cliques.

Pratique

Profitez d'une large gamme de stages suivants votre région et vos disponibilités.

Trouver et comprendre les Stages de Récupération de Points

Pourquoi suivre un stage de récupération de points de permis

Effectuer un stage de récupération de points de permis vous permet de récupérer les points perdus suite à une infraction routière. Ceci à l’occasion d’un stage de deux jours suivi auprès d’un organisme agréé par la préfecture.

Dans quels cas suivre un stage de récupération de points ?

Suivre un stage de récupération de points peut-être volontaire pour récupérer quatre points et éviter l’invalidation du permis de conduire. Ou obligatoire, si vous êtes un jeune conducteur et que l’on vous a retiré au moins trois points sur votre permis. Avec ce stage, vous allez récupérer quatre points sur votre permis.

Le stage volontaire

Vous avez tous vos points et vous commettez une ou plusieurs infractions qui vous coûtent entre six et huit points ? Ou vous avez déjà perdu plusieurs points et êtes proche de la suspension en cas de récidive ? Suivre un stage pour récupérer vos points de permis vous évitera une annulation de permis avec l’impossibilité de repasser le permis de conduire avant un délai de six mois.

Attention toutefois à ne pas suivre votre stage trop tôt, après avoir commis l’infraction. Attendez bien d’avoir payé votre amende et de vous être vu notifier le retrait de vos points. Dans le cas contraire, le stage ne sert à rien, puisque la préfecture ne peut créditer de points sur un permis qui en compte toujours douze. Gardez également à l’esprit que vous ne pourrez participer qu’à une seule session par an.

Le stage obligatoire

Le stage de sensibilisation à la sécurité routière peut être obligatoire dans deux cas :

  1. Si vous êtes un jeune conducteur et que vous avez perdu trois points ou plus. Le stage est alors appelé “stage obligatoire en permis probatoire” (cas numéro 2). Il faut bien attendre de recevoir la lettre 48n qui vous notifiera de cette obligation. Vous récupérez des points dans ce cas.
  2. Le stage peut aussi être ordonné par une décision de justice en tant que peine complémentaire, suite à un délit ou à une infraction particulièrement grave. Le stage est parfois aussi obligatoire dans le cadre d’une composition pénale en alternative à une poursuite judiciaire. Notez toutefois que, dans ce cas précis, le stage est sans récupération de points.

Comment se déroule un stage de récupération de points ?

Un stage de récupération de points se déroule sur une période de deux jours et coûte entre 115 et 250 euros en moyenne. Il s’effectue à vos frais. Suite à cette session, une attestation de suivi de stage vous sera délivrée. Aucun examen ne vient sanctionner le suivi du stage.

Le stage vise à vous sensibiliser à la sécurité routière en 14 heures et à prévenir la récidive des comportements dangereux. Le programme est similaire dans tous les centres en France. Il comprend principalement :

  • Exposé de la politique de la sécurité routière en France et quelques chiffres.
  • Auto évaluation de chaque conducteur et de son comportement au volant.
  • Analyse du comportement et de la psychologie du conducteur.
  • Visionnage de situations d’infractions, suivi d’un partage sur ce qui vient d’être vu.
  • Etude de cas d’accidents et de leurs causes.
  • Présentation des lois de la physique sur les trajectoires des véhicules.
  • Sensibilisation aux dangers de la vitesse et aux comportements à risque en conduisant.
  • Sensibilisation aux dangers de l’alcool, des stupéfiants et des médicaments au volant.

Un stage plus long en 2019 pour certains conducteurs ?

Les conducteurs ayant déjà suivi deux stages de sensibilisation de points - et souhaiteraient en effectuer un troisième dans un délai de cinq ans - devront sans doute suivre une session de trois jours dès 2019. C’est en tout cas l’une des mesures préconisée par le Comité interministériel de la sécurité routière (CISR). Ce stage nouvelle mouture pourrait prévoir d’aborder d’autres thèmes qui concernent davantage les gros rouleurs ou les professionnels de la route.

Comment choisir l’organisme de stage pour récupérer ses points ?

L’organisme choisi doit avoir été agréé par la préfecture. Chaque centre de formation est toutefois indépendant, ce qui explique la disparité des tarifs. Les prix varient selon le coût de la salle louée, la rémunération des intervenants et la politique tarifaire de l’organisateur.

De nombreux sites sur internet vous permettent de comparer les prix des stages de récupération de points agréés comme le service LegiPermis qui propose toutes les dates pour une inscription partout en France.

Veillez aussi à ces éléments complémentaires :

  1. La formation doit être assurée par deux formateurs sécurité routière agréés par le Ministère des transports. L’un est psychologue et l’autre spécialiste de la formation à la sécurité routière (BAFM)
  2. Le stage doit rassembler entre six et vingt conducteurs. Si ce n’est pas le cas, il sera invalidé par la préfecture.

Peut-on récupérer ses points de permis d’une autre manière ?

Il est possible de récupérer vos points de permis autrement qu’en suivant un stage de récupération de points. Il vous suffira d’attendre. C’est ce que l’on appelle la récupération de points passive.

La récupération de points automatique après un délai sans infraction au Code de la route s’effectue selon le barème suivant :

  • Délai de six mois pour le retrait d’un point de permis.
  • Délai de deux ans pour tous les points retirés suite à une contravention de classe 2 ou 3. Par exemple, un excès de vitesse inférieur à 20 km/heure en agglomération, un stationnement gênant ou encore la circulation dans une voie de bus.
  • Délai de trois ans pour tous les points retirés suite à une contravention de classe 4 ou 5. Par exemple, téléphone au volant, conduite avec un taux d’alcoolémie entre 0.50 et 0.79 g par litre de sang, défaut d’assurance ou excès de vitesse supérieur à 50 km/heure.
  • Ce délai de trois ans s’applique également aux délits routiers, comme la conduite sous l’emprise de stupéfiants.
Les dernières actualités
Huile CBD : les bienfaits constatés publié le 29/11/2018 à 09:41

Huile CBD : les bienfaits constatés

Les huiles au CBD peuvent être considérées (...)

Les Français mangent trop salé publié le 23/11/2018 à 15:40

Les Français mangent trop salé

On le répète tous les jours sur les ondes : "ne (...)

Une voiture électrique low-cost ? publié le 19/10/2018 à 15:29

Une voiture électrique low-cost ?

Un des reproches les plus fréquents adressés à (...)

+ voir toutes les actus +
Actualités les plus populaires
publié le 4/07/2017 à 15:25

Choisir un Berger du Caucase

Le Berger du Caucase est un grand chien. Ce (...)

publié le 17/02/2015 à 08:05

Prêt auto : Réduire la durée de rétractation

Lors de la souscription d’un crédit à la (...)

publié le 9/12/2015 à 12:13

La MGEN intervient pour les travaux d’habitat de ses adhérents

La Mutuelle générale de l’Education nationale a (...)

Plus de 100 assurances et banques comparées

Partenaire 1
Partenaire 2
Partenaire 3
Partenaire 4
Partenaire 5
Partenaire 6
Partenaire 7
Partenaire 8

Témoignages

"Choisir Malin apporte de nombreuses informations de manière claire et précise. J’ai pu trouver rapidement toutes les réponses aux questions que je me posais sur le rachat de crédit."
Clément
"J’ai effectué une comparaison d’assurance vie grâce à Choisir Malin. Rapide et simple d’utilisation je n’ai rien à redire."
Bernard