Fiscalité de l'assurance vie sur les retraits

Les points clés :
  • L'assurance vie est un placement à la fiscalité plutôt avantageuse
  • La fiscalité ne s'applique que sur les intérêts
  • Il est possible d'intégrer cette fiscalité à son impôt sur le revenu
  • La fiscalité ne s'applique pas selon la survenance de certains évènements
  • Les prélèvements sociaux sont fixes et systématiques

L’assurance vie est l’un des rares placements sans plafond dont les intérêts sont peu fiscalisés. Cette fiscalité s’applique au moment des retraits que le souscripteur effectue de son vivant, ainsi que sur les gains générés par le contrat.

Les gains ne sont imposés qu’en cas de retrait de fonds, total ou partiel.

La méthode de calcul est la suivante : valeur du retrait - (montant des sommes versées × valeur du retrait / valeur totale du contrat à la date du retrait).

Exemple : Vous avez investi 100 € au total, grâce aux intérêts, votre contrat vaut 150 €. Vous souhaitez retirer 15 €. Le montant imposable sera donc de 5 € (intérêts).

Si le rachat est total, le calcul équivaut à la valeur totale du contrat à la date du retrait, à laquelle on soustrait le montant des sommes versées par le souscripteur. 

Exemple : Vous avez investi 100 € et votre capital ayant fructifié votre contrat vaut 150 €. Vous voulez retirer la totalité de votre capital. Le montant imposable sera de 50 € (intérêts).

Application de la fiscalité

Pour appliquer la fiscalité de l’assurance vie, vous pouvez intégrer le retrait effectué à votre impôt sur le revenu, ou opter pour le Prélèvement Libératoire Forfaitaire (PLF) en fonction de l’ancienneté du contrat, selon le barème suivant :

  • Moins de 4 ans : 35%
  • Entre 4 et 8 ans : 15%
  • Plus de 8 ans : 7,5% avec un abattement de 4 600 € (9 200 € pour un couple marié)

Coup dur et prélèvements sociaux

La fiscalité sur l’assurance vie ne s’applique pas si un évènement indésirable touche le souscripteur ou son conjoint et provoque la nécessité de sortir du contrat. C’est le cas pour un licenciement, une mise en retraite anticipée, une invalidité ou une cessation d’une activité non salariée dans le cadre d’une liquidation judiciaire.

Toutefois, les prélèvements sociaux sur l’assurance vie sont systématiques, quelle que soit votre situation. Le total de la CSG-CRDS est actuellement de 15,5% (sur les intérêts). Cette somme est prélevée annuellement.

Gagner du temps et de l’argent sur votre assurance vie
Comparer
Actualités Assurance Vie
Generali dévoile ses taux de rendement 2014 publié le 24/09/2020 à 19:00

Generali dévoile ses taux de rendement 2014

Le groupe Generali est le dernier en date à (...)

L'assurance-vie, c'est parfois mieux à deux publié le 24/09/2020 à 19:00

L’assurance-vie, c’est parfois mieux à deux

La souscription d’une assurance vie peut se (...)

Statistiques du dossier

Publié le 3/06/2020

Vérifié le 10/2020

Dossier noté : 5 / 5

Plus de 100 assurances et banques comparées

Partenaire 1
Partenaire 2
Partenaire 3
Partenaire 4
Partenaire 5
Partenaire 6
Partenaire 7
Partenaire 8

Témoignages

"Choisir Malin a fait preuve de réactivité pendant toute la phase de création et de suivi de mon dossier de prêt Immobilier. Ils m'ont proposé plusieurs offres, pour me permettre de faire mon choix."
Paul
"Site très intéressant : L’expert offre de nombreux conseils qui permettent de faire le bon choix."
Alice