Complémentaire santé : les inégalités d’accès aux soins subsistent malgré l’ANI

Complémentaire santé : les inégalités d'accès aux soins subsistent malgré l'ANI

Ecrit par Damien Garnier

le 20 juillet 2015 à 15h04min

dans Mutuelle Santé

L’Institut de recherche et documentation en économie de la Santé (Irdes) a publié une étude démontrant que la généralisation de la complémentaire santé en entreprise n’aura qu’un impact incertain et fort limité sur le nombre de personnes non couvertes.

Alors qu’au 1er janvier prochain, les entreprises seront obligées de proposer une complémentaires santé à tous les salariés, le phénomène ne réduira donc que très peu le nombre d’individus non couverts.

La simulation entreprise par l’Irdes se base sur les données de l’Enquête santé protection sociale (ESPS) de 2012, et en conclut que le taux de personnes sans complémentaire santé, estimé à 5 % en 2012, passerait à 4 % après la généralisation de la complémentaire santé d’entreprise.

Et si l’on tient compte de la portabilité, ce taux descendrait même à 3,7%. Le taux de couverture pourrait même atteindre 2,7 % si la généralisation s’étendait aux ayants droit des salariés et des chômeurs de courte durée.

La restriction de la portabilité aux seuls chômeurs de courte durée bénéficiant d’une allocation chômage pourrait avoir pour conséquence que même si l’ANI pouvait permettre de réduire l’association entre vulnérabilité sociale et non-couverture, on observe un renforcement du lien, toutes choses égales par ailleurs, entre la non-couverture et le fait d’être inactif ou au chômage (…), ce qui démontre que la précarité persiste et signe.

D’après nos estimations, poursuit l’Irdes, seul le fait d’étendre la généralisation et la portabilité aux ayants droit permettrait de ne pas augmenter le lien entre la non-couverture et le fait d’être au chômage ou inactif plutôt qu’actif occupé. Or, cette hypothèse est aujourd’hui la moins concrète puisque la loi du 14 juin 2013 ne concerne pas directement les ayants droit. En effet, leur prise en charge engendre un coût supplémentaire.

Partager cet article

Actualités Assurance Santé
Plus de cancers diagnostiqués en 2017 publié le 31/03/2018 à 14:29

Plus de cancers diagnostiqués en 2017

Le cancer est un des plus grands maux (...)

E-liquide CBD : Est-ce autorisé ? publié le 12/03/2018 à 13:54

E-liquide CBD : Est-ce autorisé ?

Depuis quelques années, on voit apparaître des (...)

Les jeux vidéos bientôt reconnus comme une maladie addictive ? publié le 7/03/2018 à 14:25

Les jeux vidéos bientôt reconnus comme une maladie addictive ?

Les jeux vidéos poursuivent leur essor avec la (...)

Les dernières actualités
Un Code du droit des animaux ? publié le 22/03/2018 à 14:26

Un Code du droit des animaux ?

Le statut des animaux de compagnie en France (...)

Les voitures françaises mieux vendues en 2017 ! publié le 26/02/2018 à 14:22

Les voitures françaises mieux vendues en 2017 !

Si certains clichés et pressentiments demeurent

La voiture autonome peine à convaincre publié le 12/02/2018 à 11:10

La voiture autonome peine à convaincre

Beaucoup de constructeurs font confiance à la (...)

+ Toutes les actus +
Actualités les plus populaires
Prêt auto : Réduire la durée de rétractation publié le 17/02/2015 à 08:05

Prêt auto : Réduire la durée de rétractation

Lors de la souscription d’un crédit à la (...)

Pokemon Go : accidents en pagaille publié le 30/07/2016 à 01:48

Pokemon Go : accidents en pagaille

Personne ne peut échapper à Pokemon Go. Le (...)

Une solution pour réduire les cas de migraines ! publié le 23/01/2018 à 11:09

Une solution pour réduire les cas de migraines !

Si une migraine n’est pas le pire mal que l’on (...)

Plus de 100 assurances et banques comparées

Partenaire 1
Partenaire 2
Partenaire 3
Partenaire 4
Partenaire 5
Partenaire 6
Partenaire 7
Partenaire 8

Témoignages

"Une simulation effectuée rapidement, j’ai pu comparer les différentes offres d’assurance moto sans aucune difficulté."
Quentin
"Très bon service. J’ai pu trouver un contrat de mutuelle moins cher et présentant de meilleures garanties que le contrat auquel je souscrivais jusqu’à présent."
Stéphane