Complémentaire santé : les inégalités d’accès aux soins subsistent malgré l’ANI

Complémentaire santé : les inégalités d'accès aux soins subsistent malgré l'ANI

Ecrit par Damien Garnier

le 20 juillet 2015 à 15h04min

dans Mutuelle Santé

L’Institut de recherche et documentation en économie de la Santé (Irdes) a publié une étude démontrant que la généralisation de la complémentaire santé en entreprise n’aura qu’un impact incertain et fort limité sur le nombre de personnes non couvertes.

Alors qu’au 1er janvier prochain, les entreprises seront obligées de proposer une complémentaires santé à tous les salariés, le phénomène ne réduira donc que très peu le nombre d’individus non couverts.

La simulation entreprise par l’Irdes se base sur les données de l’Enquête santé protection sociale (ESPS) de 2012, et en conclut que le taux de personnes sans complémentaire santé, estimé à 5 % en 2012, passerait à 4 % après la généralisation de la complémentaire santé d’entreprise.

Et si l’on tient compte de la portabilité, ce taux descendrait même à 3,7%. Le taux de couverture pourrait même atteindre 2,7 % si la généralisation s’étendait aux ayants droit des salariés et des chômeurs de courte durée.

La restriction de la portabilité aux seuls chômeurs de courte durée bénéficiant d’une allocation chômage pourrait avoir pour conséquence que même si l’ANI pouvait permettre de réduire l’association entre vulnérabilité sociale et non-couverture, on observe un renforcement du lien, toutes choses égales par ailleurs, entre la non-couverture et le fait d’être inactif ou au chômage (…), ce qui démontre que la précarité persiste et signe.

D’après nos estimations, poursuit l’Irdes, seul le fait d’étendre la généralisation et la portabilité aux ayants droit permettrait de ne pas augmenter le lien entre la non-couverture et le fait d’être au chômage ou inactif plutôt qu’actif occupé. Or, cette hypothèse est aujourd’hui la moins concrète puisque la loi du 14 juin 2013 ne concerne pas directement les ayants droit. En effet, leur prise en charge engendre un coût supplémentaire.

Partager cet article

Actualités Assurance Santé
Les femmes plus exposées aux risques de cancer avec un travail de nuit publié le 18/10/2018 à 15:40

Les femmes plus exposées aux risques de cancer avec un travail de nuit

Le rythme de vie peut avoir des effets (...)

Le tabac en baisse en 2017 publié le 22/09/2018 à 15:40

Le tabac en baisse en 2017

La France se démène depuis des années pour faire (...)

Les malades du Sida ont enfin droit aux soins funéraires publié le 29/08/2018 à 15:40

Les malades du Sida ont enfin droit aux soins funéraires

Depuis que le Sida a été révélé au grand public (...)

Les dernières actualités
Une voiture électrique low-cost ? publié le 19/10/2018 à 15:29

Une voiture électrique low-cost ?

Un des reproches les plus fréquents adressés à (...)

Le selfie pour chiens et chats ! publié le 11/10/2018 à 15:49

Le selfie pour chiens et chats !

Avec la généralisation des smartphones avec un (...)

Légère baisse des décès sur la route en 2017, mais... publié le 18/09/2018 à 15:29

Légère baisse des décès sur la route en 2017, mais...

La sécurité routière représente un engagement (...)

+ Toutes les actus +
Actualités les plus populaires
Prêt auto : Réduire la durée de rétractation publié le 17/02/2015 à 08:05

Prêt auto : Réduire la durée de rétractation

Lors de la souscription d’un crédit à la (...)

Les poules ont une maison de retraite ! publié le 24/08/2018 à 15:48

Les poules ont une maison de retraite !

Alors que la législation française cherche à (...)

Interview de Stephane Samson F1 : Lotus F1, Turn One publié le 27/05/2016 à 08:49

Interview de Stephane Samson F1 : Lotus F1, Turn One

Professeur Malin a eu la chance d’interviewer (...)

Plus de 100 assurances et banques comparées

Partenaire 1
Partenaire 2
Partenaire 3
Partenaire 4
Partenaire 5
Partenaire 6
Partenaire 7
Partenaire 8

Témoignages

"Excellent comparateur. Choisir Malin m’a permis de réaliser des économies sur ma mutuelle et d’obtenir des garanties plus adaptées aux besoins de santé de mes enfants."
Sarah
"J’ai pu comparer les différentes possibilités de crédits à la consommation et trouver la formule que je souhaitais et cela en toute simplicité."
Maryse