Assurance Animaux : Professeur Malin répond à vos questions !

Dois-je faire faire un bilan de santé à mon animal avant de pouvoir souscrire à son contrat d’assurance ?

Pour souscrire une assurance pour votre animal, le bilan de santé n’est pas une obligation. Toutefois, une première visite chez le vétérinaire lors de l’acquisition de l’animal est vivement conseillée.

Si vous avez l’intention de souscrire une assurance santé animal, aucun bilan de santé préalable ne peut être réclamé par la compagnie d’assurance. La seule obligation concerne l’identification de l’animal (notamment le chien ou le chat) par la puce électronique ou par le tatouage.

Malgré cette absence d’obligation, il est fortement recommandé de consulter un vétérinaire lorsque vous venez d’acquérir un nouveau chien ou un nouveau chat, ou même un NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie). Cette visite permet de vérifier si l’animal ne souffre d’aucun problème. Si l’animal venait à souffrir d’une maladie, ou s’il a déjà été victime d’un accident, il peut tout de même être assuré.

Cette première visite chez le vétérinaire permet également de faire le point sur les vaccinations. Le vétérinaire établit ainsi un calendrier des rappels. En effet, pour pouvoir être assuré dans les meilleures conditions, tout animal doit faire l’objet de certaines vaccinations contre des maladies précises.

Enfin, lors de la première visite, le vétérinaire conseille aussi le maître sur les antiparasitaires et les vermifuges les mieux adaptés. Ils sont fonctions de l’âge, du poids et du mode de vie de chaque espèce. Suivre les recommandations et les prescriptions du vétérinaire est important, même pour des traitements aussi « anodins » puissent-ils paraître.

Une démarche conseillée

Cette démarche de la première visite vétérinaire n’est pas obligatoire mais elle permet de réduire ou de supprimer le délai de carence en justifiant du bon état de santé de l’animal auprès de l’assureur.

Il faut faire examiner l’animal chez le vétérinaire lors de la souscription. Ce dernier doit ensuite remplir le formulaire examen santé de l’animal. Ce certificat doit être fournit avec le dossier de souscription d’assurance.

Remboursements : comment ça fonctionne ?

Lorsque vous avez souscrit une assurance santé animaux, il est important d’avoir pris connaissances des garanties pour lesquelles vous êtes couvert en tant que propriétaire de l’animal. Mais comment se passe les remboursements ?

Tout d’abord, pour les frais de santé, le propriétaire de l’animal doit renseigner une feuille de soin lorsqu’il va chez le vétérinaire. Ce document est à délivrer par l’assureur. La feuille de soin est obligatoirement remplie par le vétérinaire, qui précise toutes les informations nécessaires. Ensuite, la facture de la consultation et les autres frais doivent être joints avec la feuille de soin.

Après l’intervention du vétérinaire, il est du devoir de l’assuré de payer directement les frais. Le propriétaire doit donc être en capacité de régler la somme nécessaire, puisque le remboursement par l’assurance est effectué seulement ensuite, lorsque toute la procédure a été suivie.

Les deux documents que sont la feuille de soin et la facture doivent être envoyés le plus tôt possible à l’assureur. L’assureur traite ensuite le dossier et entame une procédure d’indemnisation. Le taux de prise en charge dépend alors du type de contrat de couverture que vous avez choisi.

Généralement, la durée de traitement du remboursement est de quelques jours seulement. Le remboursement est généralement effectué par virement bancaire sur le compte du propriétaire.

Le taux de remboursement

Le taux de remboursement vous indique la part des frais de santé pour votre animal qui vous seront remboursés. Souvent, ce taux oscille entre 50% et 100%. Pour les formules basiques, qui regroupent les frais médicaux suite à un accident, le taux est situé davantage entre 50% et 75%.

Parallèlement, pour les formules complètes prenant en charge les dépenses liées à la prévention, la maladie et l’accident, le remboursement se fait normalement à 100%.

Selon l’âge de mon animal, dois-je souscrire à une assurance différente ?

La souscription d’une assurance pour les animaux domestiques permet de faire face à des dépenses imprévues qui peuvent être engendrées par une maladie ou un accident. Il existe également d’autres formules élargies qui assurent les dégâts occasionnés par ces animaux.

Vous avez le choix quant aux divers contrats proposés par les compagnies d’assurance. Il vous faut donc prendre le temps de les étudier minutieusement afin de faire le choix de celui qui correspond le mieux à votre animal et à son mode de vie.

Sachez que les assureurs ne prennent jamais en charge les animaux de moins de 2 ou 3 mois. L’âge est également un obstacle si votre animal a plus de 7 ans, puisque les soucis de santé peuvent s’aggraver. Cet âge limite peut être de 10 ans pour certaines compagnies. Surtout, la limite s’applique pour une nouvelle souscription. Si l’assurance santé a été souscrite avant l’âge limite, elle peut donc continuer à couvrir l’animal, moyennant une augmentation de la cotisation.

L’assurance n’est donc pas différente en fonction de l’âge, mais la date de souscription est primordiale. Si vous souhaitez souscrire une assurance animal alors que celui-ci est trop vieux aux yeux de l’assureur, il sera trop tard. Il pourra peut-être accepter d’assurer l’animal domestique, mais la prime d’assurance sera alors considérablement élevée.

En revanche, quel que soit le contrat, et si vous respectez les conditions d’âge limite de l’animal, l’assurance santé animaux prend en charge les frais de vétérinaire les plus classiques mais peut exclure certains actes chirurgicaux, ou certaines vaccinations. Il convient de se renseigner au mieux sur la couverture dont vous pouvez bénéficier pour votre animal. Vous pouvez d’ailleurs souscrire des garanties optionnelles comme les frais de crémation, ou le remplacement de l’animal à sa valeur au jour de sa perte.

Puis-je résilier cette assurance à tout moment ?

La résiliation d’un contrat d’assurance animal suit la même réglementation que la résiliation de n’importe quel contrat d’assurance. La résiliation est bien entendu automatique lors du décès ou de la perte irréversible de l’animal. Mais vous pouvez souhaiter résilier l’assurance avant pour plusieurs raisons.

Résilier une mutuelle animaux est en fait identique à la résiliation de votre propre mutuelle individuelle. Comme il s’agit d’un contrat, vous devez envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception au moins 2 mois avant la date anniversaire du contrat.

De plus, l’augmentation abusive de la prime d’assurance permet également de résilier un contrat d’assurance animaux. Bien sûr, il faut que cette augmentation soit injustifiée.

L’application de la Loi Chatel

Puisque vous avez passé un contrat avec votre assureur, les conditions de résiliation peuvent s’appliquer dans le cadre de la Loi Chatel, comme pour tout type de contrat. La loi Chatel est le dispositif qui permet aux assurés d’être plus facilement informés sur les modalités de résiliation d’une mutuelle.

L’assurance animaux est habituellement un contrat soumis à la reconduction tacite : sans résiliation de votre part, le contrat est automatiquement reconduit, souvent pour une période d’un an.

Avec la loi Chatel, les compagnies d’assurance ou les organismes de mutuelle sont obligés de prévenir les sociétaires au moins 15 jours avant la date limite de résiliation que vous pouvez stopper le contrat si vous le souhaitez. Si l’assureur ne vous prévient pas dans les temps, vous êtes en droit de résilier la mutuelle de votre animal à tout moment.

Puis-je toucher une indemnité en cas de décès de mon animal ?

Dans le cadre d’une assurance pour votre animal domestique, il est possible d’inclure une option qui couvre le décès de l’animal. L’assurance animaux prévoit cette formule dans le but d’aider les propriétaires d’animaux si l’animal vient à mourir.

La plupart des assurances animaux prévoient une formule spécifique pour faire face au décès éventuel de l’animal. Ce type de couverture permet généralement une prise en charge des frais liés à l’évènement, notamment les obsèques. Selon le contrat que vous avez souscrit, vous pourrez bénéficier d’une indemnité allant jusqu’à 1 500 euros, de manière à pouvoir faire l’acquisition d’un nouvel animal. On évalue le tarif d’une telle garantie optionnelle à 3 euros par mois.

Pour bénéficier de la garantie décès, l’assureur demande de respecter quelques points importants avant d’accorder l’indemnisation. Généralement, il faut que l’animal soit encore suffisamment jeune, selon les critères d’âge définis par l’assurance.

Pour les chats, l’âge limite est habituellement fixé à 10 ans. Pour les chiens, l’âge au moment du décès doit souvent être inférieur à 10 ans et dépend également de la race de l’animal. Au-delà de ces limites d’âge, l’assureur peut refuser la prise en charge via la garantie décès.

La prise en charge peut également être refusée pour des cas de maltraitance, de négligence de la part du propriétaire de l’animal, d’euthanasie ou encore de combat. Pour confirmation, la constatation d’un vétérinaire est requise. A la suite de cette constatation, une attestation de décès doit être délivrée.

Qu’est-ce que le délai de carence de l’assurance animaux : ?

Lorsque vous souscrivez une assurance santé pour votre animal, il est très important de bien étudier tous les détails du contrat. L’assurance d’un animal fonctionne de la même manière que n’importe quelle autre assurance, et vous devez en connaitre les conditions avant de vous engager.

Parmi les conditions, on trouve le délai de carence. Il s’agit en réalité de la période entre la signature du contrat d’assurance et sa prise d’effet. Ce délai a pour but de minimiser les risques encourus par l’assureur. Généralement, il varie entre 7 et 60 jours. Cependant, la durée peut être plus longue pour les animaux qui sont plus âgés ou qui présente un mauvais état de santé à la signature du contrat.

Le délai de carence est appliqué au début du contrat, soit après le versement de la première cotisation. Durant ce délai, aucun remboursement ne pourra être versé au propriétaire de l’animal.

Un seul contrat d’assurance peut comporter deux délais de carence : un pour la maladie, l’autre pour les accidents. Ces délais permettent de vérifier si l’animal est en bonne santé ou n’a pas été victime d’un accident au moment de la souscription. De même, les affections survenues lors de ce délai sont exclues de l’assurance.

Sachez qu’il existe quelques compagnies d’assurance qui n’appliquent aucun délai de carence, mais elles sont rares. Généralement, un contrat sans délai de carence est proposé uniquement pour les accidents.

Il est donc conseillé d’assurer un chien sans attendre qu’il ait un problème de santé ou qu’il soit victime d’un accident. Il faut faire examiner l’animal chez le vétérinaire lors de la souscription. Ce dernier doit ensuite remplir le formulaire examen santé de l’animal. Ce certificat doit être fourni avec le dossier de souscription d’assurance. Cette démarche n’est pas obligatoire mais elle permet de réduire ou de supprimer le délai de carence en justifiant du bon état de santé de l’animal auprès de l’assureur.

Je voyage avec mon animal : quel type d’assurance dois-je prendre ?

Si vous prévoyez de voyager avec votre animal, il faut un minimum de préparation. C’est le cas si vous êtes propriétaire d’un chien, d’un chat ou encore d’un furet, et que vous préférez l’emmener avec vous plutôt que de le confier à un proche ou à un organisme de garde (chenil).

Choisir de partir en vacances avec son animal est un projet qui se prépare. Il y a des formalités à respecter afin de voyager en toute tranquillité avec son animal de compagnie.

Tout d’abord, dans le cas d’un voyage à l’étranger, mais dans un pays de l’Union Européenne, il faut impérativement que l’animal soit identifié. La première chose à vérifier est donc que votre animal domestique porte une puce électronique en guise d’identification. Cette identification est obligatoire pour voyager avec un animal en Europe.

Par ailleurs, votre animal doit être vacciné et muni de son passeport européen, ancien carnet de santé.

Pour les voyages hors de l’Union Européenne, il faut vous renseigner directement auprès de l’ambassade du pays en question en ce qui concerne les exigences sanitaires.

Assurance santé

Avant de partir en voyage, une visite préventive chez le vétérinaire peut s’imposer. Si vous avez souscrit une assurance santé pour votre animal, cette consultation sera remboursée comme le prévoit votre contrat.

Une fois à l’étranger, n’oubliez pas d’avoir avec vous le carnet de santé de l’animal (passeport européen pour les voyages dans la zone UE), signé par un vétérinaire et consignant toutes les informations relatives à l’animal en question (telles que son âge, son état de santé, la mise à jour de ses vaccinations).

Si vous voyagez en France, votre assurance animaux fonctionne conformément au contrat souscrit, sans prédisposition particulière.

Est-ce que je peux changer les garanties de mon assurance « animal » en cours de contrat ?

La souscription d’une assurance pour les animaux domestiques permet de faire face à des dépenses imprévues qui peuvent être engendrées par une maladie ou un accident. Il existe également d’autres formules élargies qui assurent les dégâts occasionnés par ces animaux.

Vous avez le choix quant aux divers contrats proposés par les compagnies d’assurance. Il vous faut donc prendre le temps de les étudier minutieusement afin de faire le choix de celui qui correspond le mieux à votre animal et à son mode de vie.

Lorsque vous souscrivez une assurance santé pour votre animal, vous vous prémunissez face aux éventuels frais de santé que vous allez débourser pour celui-ci. Cela concerne généralement les frais de vétérinaires classiques, mais également certains actes chirurgicaux ou vaccinations selon les contrats. Il existe de nombreuses autres garanties optionnelles.

Pour modifier ces garanties en cours de contrat, il vous faudra impérativement l’accord de l’assureur face à votre requête. Modifier ces garanties est tout à fait envisageable, mais tout dépendra des conditions et des garanties en question.

Cela s’applique également pour les garanties qui concernent les éventuels dégâts causés par votre animal à un tiers. Si vous avez souscrit une garantie responsabilité civile, vous pouvez généralement étendre la couverture par la suite en souscrivant des garanties optionnelles. Là encore, il faudra en discuter avec votre conseiller afin de déterminer ce qui est possible.

Sachez que la modification des garanties en cours de contrat entraîne généralement un surcoût de la cotisation.

Que couvre une assurance santé animale ?

Une assurance santé pour un animal permet de vous prémunir contre les éventuels soucis de santé de celui-ci. Avec un tarif qui varie généralement autour de quelques dizaines d’euros par mois, vous pouvez alors être davantage serein face aux imprévus.

L’assurance santé animale concerne le plus souvent les chiens et les chats qui sont les animaux domestiques les plus courants, mais ce type de formule peut s’appliquer à d’autres animaux.

L’assurance santé pour un animal permet de couvrir tout ou partie des frais de santé que vous devez débourser pour celui-ci, avec des garanties plus ou moins étendues en fonction de l’animal en question, de sa race, de son poids.

Sachez que les assureurs ne prennent jamais en charge les animaux de moins de 2 ou 3 mois. L’âge est également un obstacle si votre animal a plus de 7 ans, puisque les soucis de santé peuvent s’aggraver. Cet âge limite peut être de 10 ans pour certaines compagnies. Surtout, la limite s’applique pour une nouvelle souscription. Si l’assurance santé a été souscrite avant l’âge limite, elle peut donc continuer à couvrir l’animal, moyennant une augmentation de la cotisation.

L’assurance santé animale prend en charge les frais de vétérinaire les plus classiques mais peut exclure certains actes chirurgicaux, ou certaines vaccinations. Il convient de se renseigner au mieux sur la couverture dont vous pouvez bénéficier pour votre animal. Vous pouvez d’ailleurs souscrire des garanties optionnelles comme les frais de crémation, ou le remplacement de l’animal à sa valeur au jour de sa perte.

Notez enfin que certains assureurs proposent des services d’assistance supplémentaires, tels que la prise en charge de l’animal dans un chenil suite à l’hospitalisation de son maître, l’aide à la recherche en cas de perte (ex : paiement des frais de petites annonces), etc.

Pour quel animal souscrire une assurance ?

Assurer un animal de compagnie n’est pas obligatoire, néanmoins, cela peut apporter de nombreux avantages et notamment prévenir les dépenses vétérinaires.

En effet, les soins vétérinaires dont peuvent avoir besoin les animaux, que ce soit les chiens, chats, chevaux, lapins ou encore furets ou reptiles peuvent entraînter des dépenses conséquentes. Ainsi, le remboursement de ces frais par une mutuelle dédiée aux animaux peut permettre une meilleure prise en charge médicale de l’animal.

Quelle assurance pour quel animal ?

Il existe plusieurs formules d’assurance animaux présentant des garanties différentes à des tarifs différents. Ainsi, il est possible de souscrire une assurance à un prix extrêmement attractif prenant exclusivement en charge les sinistres importants tels que les accidents ou encore la chirurgie. De la même manière, il est tout à fait possible de souscrire une assurance intermédiaire ou encore une assurance complète prenant en charge les consultations vétérinaires ou encore les vaccins. Attention néanmoins à certaines exceptions tels que les chiens dangereux qui nécessitent obligatoirement une assurance au minimum de responsabilité civile.

Afin d’avoir la certitude de faire le bon choix, il est donc conseillé de comparer les différentes offres et de souscrire au contrat le plus adapté à votre animal. Ainsi, un animal de race ou encore un animal de compétition tel qu’un cheval de course peuvent nécessiter une formule d’assurance complète, à l’inverse d’un chat en bonne santé qui peut ne nécessiter qu’une formule de base garantissant les problèmes médicaux importants.

De même, les agriculteurs peuvent également souscrire une assurance pour leurs animaux d’élevage afin de prévenir la perte de votre cheptel que ce soit pour des animaux de valeur tels que les bovins ou encore pour des animaux plus fragiles tels que les autruches ou encore les brebis.

Assurance animaux : ce qu’il faut étudier avant de signer

Si elle est rarement obligatoire, la souscription d’une assurance pour la plupart des animaux domestiques est aujourd’hui possible. Au même titre que les risques couverts, le montant de la prime d’assurance varie en fonction du type de contrat et des assureurs. Il est essentiel de comparer les offres afin de choisir la plus avantageuse.

La souscription d’une assurance pour les animaux domestiques permet de faire face à des dépenses imprévues qui peuvent être engendrées par une maladie ou un accident. Il existe également d’autres formules élargies qui assurent les dégâts occasionnés par ces animaux.

Vous avez le choix quant aux divers contrats proposés par les compagnies d’assurance. Il vous faut donc prendre le temps de les étudier minutieusement afin de faire le choix de celui qui correspond le mieux à votre animal et à son mode de vie.

Sachez que les assurances pour les animaux domestiques ne sont pas seulement destinées aux chats et aux chiens. N’importe quel animal de compagnie peut être assuré, y compris les rongeurs, les reptiles, les oiseaux, et même certains insectes ! Comme chaque espèce a ses spécificités, le contrat sera établi en conséquence.

La couverture de l’assurance doit être la plus complète possible et les restrictions réduites au minimum. Le montant des primes d’assurance doit être faible et il faut s’assurer que la compagnie ait une bonne réputation en matière d’indemnisation. Pour cela, vous pouvez consulter son site internet. Il en va de même pour les qualités de service.

Les points cruciaux à vérifier

Il y a quelques points cruciaux à vérifier avant de signer un contrat d’assurance pour animaux domestiques.

Si l’assurance santé prend en charge les traitements médicaux de l’animal, il faut s’assurer que tous les frais inhérents au traitement sont couverts, entre autres les honoraires du vétérinaire, les médicaments, les analyses de laboratoire, les frais d’hospitalisation et les radiographies.

Si l’animal est assuré pour vol et/ou fugue, il faut vérifier si l’assurance participe aux frais liés à sa recherche (petites annonces, offre de récompense). Si l’animal n’est pas retrouvé, se renseigner sur le montant de l’indemnisation. Dans tous les cas, un contrat d’assurance pour les animaux domestiques est rédigé à la convenance des deux parties (propriétaire et assureurs), il incombe à chacun de trouver la meilleure offre.

Assurer son animal : est-ce obligatoire ou non ?

Assurer son animal de compagnie n’est en rien obligatoire, néanmoins, cela peut-être conseillé afin de prévenir les risques de dommages. En effet, tout dommage occasionné par votre aniamal, matériel ou corporel, sera à votre charge et cela que vous soyez présent ou que votre animal se soit échappé.

Pourquoi souscrire une assurance pour son animal domestique ?

Lors de dommages causés par votre animal de compagnie, la responsabilité civile souscrite par l’assurance habitation peut garantir ces dommages. Néanmoins, une assurance spécifique permettra une meilleure prise en charge de ces dommages ainsi qu’un remboursement des frais vétérinaires parfois onéreux pouvant être nécessaires à la santé de votre animal.

Ainsi, que vous possédiez un chat, un chien, un cheval ou encore un NAC (rongeurs, reptiles..), souscrire une assurance adéquate peut permettre une meilleure sécurité pour votre animal, notamment lors de graves problèmes de santé nécessitant des soins onéreux tels qu’une opération chirurgicale ou encore une hospitalisation.

De plus, de nombreuses formules d’assurance existent et cela à différents tarifs, vous pourrez donc souscrire une assurance adaptée à votre animal ainsi qu’à votre budget sans aucune difficulté. Certains contrats disposent également d’un forfait annuel de prévention permettant le remboursement de soins vétérinaires mais également des produits de soins ou encore de l’alimentation.

L’exception de l’assurance chien obligatoire.

Bien qu’assurer son animal de compagnie ne soit pas obligatoire, il existe néanmoins une exception. En effet, la possession de chiens jugés dangereux exige obligatoirement la présence d’une assurance spécifique.

Ainsi, les propriétaires de chiens appartenant aux catégories 1 ou 2 doivent obligatoirement souscrire au minimum une assurance responsabilité civile afin de se protéger contre les dommages pouvant être occasionnés par l’animal. Cependant, il est encore une fois préférable de comparer les différentes offres afin de souscrire la formule la plus adaptée aux besoins de l’animal et de son propriétaire. 

Gagner du temps et de l’argent sur votre assurance animaux
Comparer

Plus de 100 assurances et banques comparées

Partenaire 1
Partenaire 2
Partenaire 3
Partenaire 4
Partenaire 5
Partenaire 6
Partenaire 7
Partenaire 8

Témoignages

"je devais changer d'assurance voiture, avec Choisir Malin j'ai fais une économie de 400 euros sur l'année je suis très satisfaite de ce site, je le recommande vraiment, on a une réponse immédiate et claire."
Anna
"Très bon service. J’ai pu trouver un contrat de mutuelle moins cher et présentant de meilleures garanties que le contrat auquel je souscrivais jusqu’à présent."
Stéphane